Logo Docteur Sourire

Comprendre le remboursement de la parodontie : sécurité sociale, mutuelle et reste à charge

La parodontie est une spécialité dentaire qui traite les maladies des gencives et des structures de soutien des dents. Lorsqu’un traitement parodontal est nécessaire, il est essentiel de connaître les modalités de prise en charge financière par la sécurité sociale, les mutuelles et le reste à charge pour le patient. Cet article vous apporte un éclairage complet sur ce sujet.

Le remboursement de la parodontologie par la sécurité sociale

En France, les actes de parodontologie ne sont pas toujours bien pris en charge par l’Assurance Maladie. En effet, seuls certains actes spécifiques sont intégrés au panier de soins remboursables par la sécurité sociale.

Les actes remboursés par la sécurité sociale

Voici la liste des actes de parodontologie généralement remboursés par la sécurité sociale :

  • Le détartrage et le polissage des dents
  • Le traitement des caries
  • Les extractions dentaires
  • Le traitement d’une gingivite aiguë
  • La pose de couronnes provisoires ou définitives

Toutefois, il est important de noter que le remboursement par la sécurité sociale se fait sur la base d’un tarif conventionnel, qui peut être inférieur au coût réel du traitement. Ainsi, même pour les actes pris en charge, il est possible qu’une partie reste à la charge du patient.

Les actes non remboursés par la sécurité sociale

Même si certains actes de parodontologie sont pris en charge par la sécurité sociale, d’autres ne le sont pas :

  • Le bilan parodontal complet (examen clinique, radiographie panoramique, etc.)
  • Le curetage et le surfaçage radiculaire
  • L’assainissement parodontal chirurgical
  • La pose d’implants dentaires

Ainsi, pour bénéficier d’une prise en charge financière concernant ces actes, il est nécessaire de faire appel à sa mutuelle ou de prévoir un budget personnel.

A voir aussi :  Faut-il emmener sa carte vitale chez le dentiste ?

Le remboursement de la parodontologie par les mutuelles

Les mutuelles jouent un rôle clé dans la prise en charge des soins dentaires, notamment ceux qui ne sont pas remboursés par la sécurité sociale. Cependant, toutes les mutuelles ne proposent pas les mêmes niveaux de garanties et de remboursements pour les actes de parodontologie.

Comment choisir une mutuelle adaptée à ses besoins en parodontologie ?

Pour bien choisir sa mutuelle, il est essentiel de comparer les offres sur le marché. Voici quelques critères à prendre en compte :

  • Le niveau de remboursement des actes pris en charge par la sécurité sociale
  • La prise en charge des actes non remboursés par la sécurité sociale
  • Le plafond annuel de remboursement (montant maximum remboursé chaque année)
  • Les délais de carence (période pendant laquelle les garanties ne sont pas encore applicables)

En comparant les offres, vous pourrez ainsi sélectionner une mutuelle adaptée à vos besoins en matière de parodontologie.

Quels sont les niveaux de remboursement proposés par les mutuelles ?

Il n’existe pas de règle universelle concernant le niveau de remboursement des actes de parodontologie par les mutuelles. Chaque organisme propose ses propres garanties et tarifs, qui peuvent varier considérablement d’une mutuelle à l’autre.

Cependant, on peut généralement distinguer trois types de remboursement :

  1. Des forfaits annuels pour les soins dentaires courants (détartrage, traitement des caries, etc.)
  2. Un remboursement au réel ou à un pourcentage du tarif conventionnel pour les actes pris en charge par la sécurité sociale
  3. Un remboursement sous forme de forfait ou de pourcentage pour les actes non pris en charge par la sécurité sociale
A voir aussi :  Comprendre le remboursement de la pose de couronne dentaire : Sécurité sociale, mutuelle et reste à charge

Ainsi, il est important de bien étudier les conditions et les montants de remboursement proposés par sa mutuelle avant de s’engager dans un traitement parodontal.

Le reste à charge pour le patient

Malgré la prise en charge de certains actes de parodontologie par la sécurité sociale et les mutuelles, il est fréquent qu’une partie des frais reste à la charge du patient. C’est ce que l’on appelle le reste à charge.

Ce reste à charge peut varier en fonction de plusieurs facteurs :

  • La nature des actes réalisés (remboursés ou non remboursés par la sécurité sociale)
  • Le niveau de garantie de sa mutuelle
  • Les tarifs pratiqués par le chirurgien-dentiste ou le parodontologue

Pour limiter au maximum le reste à charge, il est donc essentiel de bien choisir sa mutuelle, de se renseigner sur les tarifs des praticiens et d’opter pour un traitement adapté à ses besoins et à son budget.

Votez pour cet article
Picture of Celine Ichou
Celine Ichou

Je suis dentiste passionnée par mon métier et engagée à apporter le sourire à mes patients. En plus de mon travail clinique, je suis également une rédactrice sur le blog docteur-sourire.com. À travers mes articles, j'ai pour objectif d'informer et d'éduquer le public sur les soins dentaires, en partageant des conseils pratiques et des informations précieuses pour une bonne santé bucco-dentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sidebar docteur sourire
Articles récents
Newsletter
Rejoignez nos newletters pour ne plus rien manquer